Je vous en prie

Que retiendra la Haute-Marne de cette 25e semaine de l’année ? Même les mécréants le concèdent : le Grand Pardon. Cela aurait pu figurer au bac philo : le pardon est-il toujours bienveillant ? J’y songeais lorsqu’une amie langroise m’alerta sur un courrier que venait de lui adresser l’État français. L’administration l’informait donc en juin 2018 qu’elle accordait le pardon à son mari pour quelques vétilles au volant et lui rendait l’absolue totalité des points de son permis. On s’en réjouirait volontiers si l’impétrant n’était décédé …en 2016 !

Plus sérieux, et pas un seul de nos élus n’évoque la chose : le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, deux départements de notre belle et grande région, avancent leurs pions pour fusionner… et faire renaître l’Alsace. Ils ont de bonnes chances de réussir. Que pèsera la (toute) petite Haute-Marne dans ce Grand Est envisagé, face à un autre département qui s’appellera l’Alsace ? On n’est pas grand-chose aujourd’hui. On sera moins que pas grand-chose demain. Qui s’en soucie ?

Au moins la CCI 52 est-elle déjà en train de fusionner avec la Meuse. La Chambre a choisi son prétendant avant qu’on le lui impose un fiancé non désiré. On gagnerait peut-être à un autre échelon à s’inspirer de la méthode avant de disparaître corps et biens.

– Euh… pardon ? Disparaître ?

Terminons sur une note joyeuse : les rues pavoisées de Chaumont ont eu une première et très visible conséquence dès hier : éclairer les visages des passants ; des sourires, partout ; de l’amabilité, de la prévenance, je vous en prie…

Ma foi, c’est déjà ça.

JHM du 24 juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *