Y’a qu’à

Que retiendra la Haute-Marne de cette 6e semaine ? Que le chômage a baissé ici de 7 % en un an (JHM du 6 février p. 4) ? Que la population augmente en Haute-Marne (je parle ici de la population du lynx (JHM du 6 février p.3) ?

La population des médecins, par contre… Dans ce registre, la citation d’un élu bragard laisse songeur : « il faut une loi pour que les étudiants formés à l’hôpital de Saint-Dizier restent à Saint-Dizier ». C’est sûr ! Ça marche comme ça.

Donc tous les gendarmes formés à l’École de Chaumont seront en poste à Chaumont ? Tous les vanniers formés à Fayl-Billot resteront à Fayl-Billot ?

Par contre, l’école de journalisme la plus proche n’étant pas située dans nos vertes contrées, on se passera de journalistes ?

Il se peut que d’autres pistes fonctionnent pour apporter un remède à notre hypotrophie médicale dysharmonieuse chronique.

La Saône-et-Loire, par exemple, a lancé un centre départemental de santé qui a déjà embauché 37 médecins généralistes.

Et en Saône et Loire, ils n’ont pas le GIP.

Puisque celui-ci doit favoriser l’économie et l’emploi en Haute-Marne, il me semble qu’employer des médecins à soigner ceux qui restent et, soyons fous, ceux qui pourraient venir, ne serait pas totalement dénué d’intérêt. Ce ne serait pas être de droite, de gauche, ou d’un ailleurs flou et mouvant. Ce ne serait pas s’affubler d’un gilet jaune ou d’une chasuble rouge. Ce serait faire de la politique

Rappelons (le plumitif auteur de cet articulet est tellement laborieux qu’il se répète) que ce problème des médecins est PARTICULIÈREMENT inique : les plus aisés, les plus instruits, les plus informés et connectés d’entre nous trouveront toujours une solution pour prendre un rendez-vous avec un médecin réputé de Reims, Nancy, Dijon ou Troyes. Puis ils trouveront, dans leur garage, un véhicule pour s’y rendre. Les Happy fews iront jusqu’à Paris.

Mais les plus humbles d’entre les Haut-Marnais ? Ceux qui n’ont pas d’ordinateur, pas ou plus de voiture, ceux qui n’osent pas, ne savent pas, comment feront-ils, dans les années qui viennent ?

J’ai déjà une idée de pour qui ils voteront.

JHM du 9 février 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *