Méfions-nous des apparences

Plusieurs lecteurs se sont émus cette semaine d’un phénomène peu commun observé nuitamment en Haute-Marne. L’un d’eux intitulait son mail “OVNI…” et expliquait : « c’est bien la première fois que je vois un tel phénomène qui ne correspond à strictement rien de ce qu’on connaisse de naturel ni même à envisager comme construction sauf prototype absolument révolutionnaire par rapport à tout ce qui existe ». Laissons là provisoirement les petits hommes verts.

Le Covid poursuit son office. La résistance s’organise. On manquait de masques. Un peu partout sur ce territoire, des citoyens anonymes et modestes ont trouvé du tissu, des élastiques, des patrons et en ont produit. Puis des blouses. Ils les ont distribués à ceux qui en avaient le plus besoin là où il fallait. Première remarque : l’individu a pallié une lacune collective pour le bien commun. Par altruisme. Il me semble que ce constat-là, de cette France modeste qui se prend en main, est rassurant pour l’avenir.

Plumitif laborieux astreint (volontaire) à reportage, j’ai pu recueillir le ressenti des personnels soignants du secteur covid de l’hôpital de Chaumont. Les vraies premières lignes. Savez-vous ce qu’ils disent ? Merci ! Ce sont eux qui disent “merci” ! Et ils insistaient : « Dites bien qu’on les remercie ». Voilà, c’est fait. Le paradoxe n’est qu’apparent. Méfions-nous des apparences…

Une des leçons déjà retenues par les observateurs est qu’il faut rapatrier en France des productions stratégiques. Pour l’alimentaire, l’énergie, les transports, la défense, la santé…

Je crois me souvenir que dans le domaine de la santé, la Haute-Marne a déjà en place une filière d’excellence. Des Haut-Marnais sont déjà leaders pour certains implants chirurgicaux et dans l’instrumentation. On connaît par cœur toutes les normes qui permettent d’entrer un produit dans un bloc. On ne part pas de rien. On fait partie de Healthtech. On travaille avec Alsace Biovalley. On est dans les réseaux. On a de l’avance. Circonstances exceptionnelles obligent, on pourrait peut-être revoir notre copie pour le projet “Territoire d’industrie” et positionner tout de suite Nogent-Chaumont-Langres pour produire les masques et blouses de demain. Allez ! Qui va oser ?

Quant aux OVNI, il s’agissait plutôt de la constellation de satellites Starling lancés récemment par SpaceX pour améliorer la couverture internet mondiale. Méfions-nous des apparences.

JHM du 26 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *